Home
  • Home
  • Charts
  • Covid à Genève : les travailleurs de l’ombre

Covid à Genève : les travailleurs de l’ombre


Ils étaient dehors quand nous étions confinés : nombreux sont ceux qui ont œuvré dans l’ombre durant le confinement à Genève pour assurer le bon fonctionnement de la société 🤗
Ils nous racontent comment la pandémie a changé leur quotidien ou les a changés eux-mêmes ❤

Leurs portraits étaient présentés par Charlotte Frossard du 3 au 14 août à 7h, 7h30, 8h, 8h30 et 9h


1

01

Flore Amos est journaliste reporter images à la RTS au sein de la rubrique genevoise. Durant le confinement, elle a effectué plusieurs reportages, notamment aux soins intensifs aux HUG qui s'occupaient des "patients covid". Elle revient pour nous sur cette expérience et les scènes dont elle a été témoin, qui l'ont fortement marquée.

2

02

Recycleur à la voirie des Hôpitaux Universitaires de Genève, Roger Chappuis participe au tri des nombreux déchets produits par l'hôpital. Durant la pandémie, c'est son équipe qui doit traiter tous les déchets infectieux liés au coronavirus. Découvrez ce métier essentiel d'un point de vue sanitaire et écologique.

3

03

En raison de la pandémie, Guillaume Gervaise, contrôleur interne à la commune de Vernier, est devenu coordinateur des services de courses et d'aides à domicile. Il organise également la distribution de colis de nourriture chaque samedi aux personnes dans le besoin à Vernier. Il nous explique la mise en place de ces dispositifs solidaires.

4

04

Anne Humbert Droz est cheffe du service des pompes funèbres en ville de Genève. Au printemps, ses collaborateurs et elle-même ont été fortement mobilisés par l'augmentation des décès et les restrictions sanitaires, qui ont pesé notamment sur l'organisation des obsèques. Elle reste préoccupée aujourd'hui par la limitation du nombre de personnes qui peuvent assister aux cérémonies, tout en prévoyant de mieux valoriser les professions des pompes funèbres.

5

05

Michael Telley est conducteur de trams et de trolleybus aux TPG. Il nous raconte les mesures d’hygiène dans les véhicules et le port obligatoire du masque pour tous les usagers des transports publics. Ce qu’il regrette ? La diminution du contact avec les passagers à cause des restrictions sanitaires.

6

06

Morgane Tardivel fait partie des transporteurs de patients aux HUG, une équipe de 80 personnes disponible 24h/24 pour déplacer les patients à travers tout l’hôpital et ses secteurs. Entre deux salles, c’est souvent à eux que les patients se confient, y compris durant la pandémie de covid-19.

7

07

En tant que conseiller en personnel à l'Office cantonal de l'emploi, Jorge Salamo éprouve pleinement l'augmentation du nombre de chômeurs due à la pandémie de covid-19. Il revient pour nous sur l'accompagnement des assurés, les secteurs touchés par la crise et l'opportunité que représente malgré tout une période de chômage.

8

08

Étudiant en physiothérapie, Maxime Gard s’est porté volontaire au printemps pour travailler à l’Hôpital des Trois-Chêne. Il nous raconte les soins prodigués aux personnes âgées malades du covid-19, et leur solitude due au confinement.

9

09

La réponse à la crise du covid-19 doit aussi être sociale, selon Erkan Mustafi, délégué aux correspondants de nuit à la ville de Vernier. Il nous raconte la médiation sur le terrain et les tensions grandissantes dans l'espace public :

10

10

Ambulancier à Genève Aéroport, Fabien Rossi a vu son métier complètement chamboulé par le covid-19. Tenues vestimentaires, évitement du contact humain, désinfection des véhicules : de nombreuses choses ont changé dans cette profession naturellement tournée vers l’autre.


In: